Comment choisir un vélo électrique ?

Les vélos électriques sont sans conteste à l’origine d’un nouvel engouement pour le cyclisme et l’on peut facilement comprendre pourquoi.
En effet, grâce à l’assistance électrique au pédalage ils permettent à un public beaucoup plus large, et pas forcément très entrainé, d’accéder au plaisir et à la praticité de la bicyclette.
Un nombre impressionnant de modèles est maintenant disponible sur le marché… alors comment bien choisir son vélo électrique ? Petite revue des critères les plus importants ci-dessous.

Le vélo ne sera pas le même si l’on souhaite effectuer de petits déplacement en ville ou bien si l’on souhaite partir toute la journée se balader en montagne.

Type d’utilisation

Vélo électrique pour la ville

Pour la ville et les trajets “velotaf”, un vélo de ville électrique à pneus lisses et une batterie de puissance moyenne fera l’affaire. Pas besoin d’une autonomie énorme ni de couple surpuissant pour l’assistance au pédalage et le revêtement du sol ne variera pas.

Vélos étectriques pour les chemins

Si l’on souhaite utiliser son vélo également pour des balades, on pourra choisir un VTC électrique qui apportera un peu plus de confort et de robustesse au niveau des roues et des pneus principalement.

Pour les chemins de montagne, un VTT électrique sera indispensable et une batterie à longue autonomie et fort couple de pédalage sera primordiale si l’on souhaite pouvoir attaquer toute sorte de terrains et de dénivelés.

Vélos électriques pour le transport

Les vélos cargo électriques seront, quand à eux, idéaux pour transporter quotidiennement enfants, courses ou objets volumineux sans trop d’efforts.

Les différentes technologies d’assistance au pédalage

Sachez qu’il existe différents moyen d’aider à pédaler :

  • Moteur sur le pédalier
  • Moteur sur la roue arrière
  • Moteur sur la roue avant

Chacune de ces assistances a ses avantages et inconvénients, mais nous vous recommandons soit l’assistance au pédalier ou sur la roue arrière. Mettre le moteur sur la roue avant influe beaucoup sur la maniabilité, car trop de poids se trouve sur l’avant du vélo et cela se ressent de manière assez significative.