Archives de catégorie : suisse

velo electrique en suisse

Le vélo électrique en Suisse

La Suisse, terre de cyclisme

La Suisse n’est pas très grand pays en terme de superficie et de population, mais l’on peut constater que ce pays a produit et continue de produire de nombreux champions cyclistes, que ce soit en vélo de route (Hugo Koblet, Fabian Cancellara, Alex Zülle…) ou en VTT (Nino Schurter, Jolanda Neff, Mathias Flückiger…).
Il faut dire que la culture du vélo est très forte en Suisse et que la bicyclette n’est pas utilisée dans une optique sportive et de compétition mais aussi de manière utilitaire, pour se déplacer quotidiennement pour faire les courses ou se rendre au travail.

Popularité du vélo électrique en Suisse

Le Vélo Électrique, dès son apparition et sa commercialisation pour le grand public, a été très vite populaire en Suisse. Il faut dire que si le vélo y est un sport très répandu, le relief du pays n’est pas tendre avec ceux d’entre nous qui n’auraient pas une condition physique proche de la perfection !
Les paysages montagneux de la Suisse sont extraordinaires mais pas toujours facile d’accès, puisqu’il faut pouvoir grimper des pentes raides pour pouvoir y accéder. Le vélo à assistance électrique permet, en quelque sorte, de lisser le relief lors d’une balade à vélo.
Effectivement, le moteur électrique, situé soit dans le moyeu d’une roue, ou bien au niveau du boitier de pédalier, voit son utilité décuplé lorsque la pente s’élève.
La puissance et le couple dégagés vont aider le cycliste qui devra faire beaucoup moins d’efforts pour lutter contre la gravité. Cela permettra de pouvoir effectuer des sorties longues (si la batterie du vélo électrique est assez puissante et autonome, il est facile de dépasser les 100km) et avec un dénivelé conséquent… ce qui n’est pas forcément accessible à tout le monde en vélo musculaire.

La réglementation des vélos électriques en Suisse

La réglementation Suisse en matière de vélo électrique classe les vélos en 2 catégorie :

  1. les VAE 25 “lents” dont l’assistance au pédalage ne doit pas etre active au-delà de la vitesse de 25km/h
  2. les VAE 45 “rapides” dont la vitesse maxi est de 45km/h pour l’assistance électrique au pédalage

Pour la deuxième catégorie de vélos rapides, le port du casque est obligatoire ainsi qu’un permis catégorie M dès l’âge de 14 ans, une immatriculation, un compteur de vitesse et un rétroviseur.
Pour les VAE 25, le permis M est nécessaire pour les 14-16 ans, mais pas au-delà.

 

Déjà gagnée par le virus cycliste depuis longtemps, le vélo électrique en Suisse n’aura fait que stimuler encore plus ses habitants à pédaler en toutes occasions !